observatoire  BEAUREGARD
> Valorisation concertée des centres urbains <
| Perception Citoyenne | Perception Technique | Démarche Participative | Activités | Infos Utiles |
Vous êtes Page d'accueil > >

Neuf-Mesnil : Potentialités patrimoniales et urbanistiques


Dépendant longtemps de la culture céréalière, la petite commune de Neuf Mesnil, la moins étendue de l’Agglomération de Maubeuge Val de Sambre, jouit directement de la proximité de Hautmont et de Maubeuge. Fort attractive grâce à sa situation géographique, la commune s’est surtout développée ces dernières décennies et ce, le long des axes de circulation : les rues Lespilette et Jean Jaurès.

             Composé de maisons rurales auprès desquelles se sont alignées des maisons ouvrières, le tissu urbain s’organise principalement de façon linéaire ; la construction d’un lotissement, à proximité de la place centrale du village, a permis de recentrer le développement communal au niveau du noyau historique de Neuf Mesnil.

      Pâtissant actuellement de l’ampleur des voiries ayant été pensées nécessaires au développement économique du territoire, la commune est aujourd’hui cernée par la D800, la D405 et D95.  


Evoquons quelques constats ou observations des techniciens lors des relevés de terrain et appelant à notre sens une réflexion complémentaire :

Potentialités :
1 - Une place dans le noyau ancien du village, regroupant les bâtiments emblématiques (église, mairie…).

2 –  Un kiosque à danser, pittoresque édicule en fer forgé datant du XIXe siècle, trouve sa place à proximité du centre villageois ; il pourrait néanmoins être plus intégré à l’espace central.

3 – La proximité directe de villes dynamiques, comme Hautmont, favorise l’attractivité, mais principalement résidentielle,  du village.

4 – La commune possède sur son territoire quelques beaux exemples d’architecture de type Art Déco (59ter rue de la Paix, 4 rue Henri Barbusse), mais aussi de maisons ouvrières (rue Honoré Lespillette) et d’habitat plus rural.



Problématiques à améliorer :
1 - Un espace central peu valorisé dans son organisation et ses aménagements (parking).
2 - Une structure routière importante et consommatrice d'espace qui supporte des trafics parasites,
3 – La présence de lotissements (résidence Carlos Geoffroy) ainsi que de logements pavillonnaires consommateurs d’espace, le long des axes de circulation, laissant encore inoccupés les « cœurs d’îlots », continuums bouclés d’habitat linéaire, avec des parcelles agricoles en leur centre.

4 – La configuration du village, étiré le long des axes, entraîne une dépendance certaine aux modes de déplacements motorisés. Recentrer l’urbanisation permettrait de limiter la place des déplacements automobiles dans la commune.
5 -  La difficulté qu’a apporté la D 800, en fractionnant le village, et en laissant isolés les habitants de la rue Jean Jaurès, rattache une partie de la population à la commune e Feignies, plutôt qu’au village de Neuf-Mesnil.



Pour télécharger le document, cliquez ici.
  
Le projet Beauregard
  
> Bien Etudier l’Aménagement Urbain Et Garantir le Renouvellement Durable <