observatoire  BEAUREGARD
> Valorisation concertée des centres urbains <
| Perception Citoyenne | Perception Technique | Démarche Participative | Activités | Infos Utiles |
Vous êtes Page d'accueil > >

Bersillies-L’Abbaye (Erquelinnes) : Potentialités urbanistiques et Patrimoniales.


L’étude des cartes anciennes et l’analyse de terrain montrent la pérennité du noyau bâti ancien : la zone autour de l’église, avec une extension par la rue de Cousolre vers la place de l’Abbaye et la rue de la Thure.  Certains endroits sont particulièrement remarquables par la symbiose qui s’opère entre le bâti et l’espace (angle des rues de Cousolre, du Moulin et de Beaumont).

Seize bâtiments ou ensembles de bâtiments sont repris actuellement à l’Inventaire (dont un avec pastille, donc considéré comme à classer, la ferme au n° 10 rue de Montignies).  Mais, jusqu’à présent, aucun édifice n’est classé.

L’entrée dans Bersillies se fait principalement par la rue de la Thure et la place de l’Abbaye, deux espaces qui, dans leur état actuel, ne laissent pas présager de l’existence d’un noyau villageois possédant un beau cachet patrimonial.  Celui-ci n’est pas perceptible si ce n’est par la présence de l’église.  Le remodelage de l’entrée du village devrait permettre, en créant cette fonction, d’inviter à la découverte du centre historique de Bersillies.


I. Les rues et place du noyau villageois

 Les éléments intéressants sont :
 
 l’église, bel exemple d’édifice néogothique s’inscrivant parfaitement dans son cadre naturel, point de repère signalant le noyau villageois;
 l’ancienne maison communale, patrimoine à valeur architecturale comme exemple intéressant d’édifice civil et à valeur sociale comme point de repère et d’identification, dont l’ampleur atteste le passé dynamique de la commune et offre un potentiel pour diverses affectations;
 le lavoir sur la place communale, élément traditionnel des villages participant à la mémoire sociale;
 le parc, situé à l’arrière de la maison communale, espace de promenade et de détente, intégré aux berges de la Thure;
 la rue de Cousolre avec des ensembles de constructions XVIIIème-XIXème siècles aux façades badigeonnées caractéristiques de l’ambiance rurale (cinq bâtiments sont repris à l’Inventaire).  Cette ambiance se prolonge rue du Moulin (quatre bâtiments repris à l’Inventaire);
 une ferme en quadrilatère, n° 10 rue de Montignies, patrimoine remarquable (à classer selon l’Inventaire), située au coeur même du noyau bâti, bel exemple de réaffectation en logements multifamiliaux qui n’a endommagé en rien les volumes d’origine;
 la ruelle joignant la rue du Moulin à l’église, particulièrement remarquable pour son mur en moellons.
  Les problématiques à améliorer sont :
 
 la nécessité d’un réaménagement global de la place de l’Abbaye, améliorant non seulement fonctionnellement et visuellement la qualité de l’espace mais intégrant également les éléments architecturaux et naturels déjà présents :
 la place qui apparaît comme une zone asphaltée sans espace défini ni visuellement, ni fonctionnellement.  Seuls quelques éléments trop isolés ou quasi invisibles la valorisent : l’ancienne maison communale, la Thure, le lavoir;
 le manque de mise en valeur de l’ancienne maison communale;
 l’aspect du kiosque : il n’existe que le soubassement et ce petit patrimoine de convivialité ne se lit pas dans l’espace, bien qu’il soit déjà apprécié comme tel par la population;
 à prendre en compte aussi, la problématique de l’absence de liaison avec le centre historique, en réfléchissant sur un aménagement qui favorise la découverte du noyau villageois;
 le dérochage de certaines façades qui rompt l’unité des alignements; de même, la pose d’un reparementage en briques dit « briques de façade »;
 l’intégration d’annexes contemporaines dans le bâti ancien qui nécessite le respect de nombreux critères (matériaux, forme de la toiture et des ouvertures).

II. Les abords de la Thure et le site du Moulin

 Les éléments intéressants sont :
 
 le moulin comme site remarquable, patrimoine symbolique sur les plans architectural, historique et de la mémoire collective, objet d’une rénovation soignée en logement.  Ayant perdu sa fonction ancienne, c’est surtout son inscription dans le site naturel qui est à prendre en compte;
 la très belle vallée de la Thure, que ce soit avant de pénétrer dans le village ou dans le village lui-même.  Les efforts d’aménagements déjà entrepris (le long des rues de la Thure et du Moulin, ou même le parc communal, en liaison avec la rivière) doivent se poursuivre dans le sens de la sobriété choisie jusqu’à présent.
 
 Les problématiques à améliorer sont :
 
 accentuer encore la visibilité de la Thure dans certains lieux stratégiques pour en améliorer la perception : par exemple, la place communale et son accès depuis la rue de la Thure;
 conjointement, réaliser des aménagements permettant la diminution de la vitesse sur la rue de la Thure aux abords de l’entrée du noyau villageois.


Pour télécharger le document, cliquez ici.
  
Le projet Beauregard
  
> Bien Etudier l’Aménagement Urbain Et Garantir le Renouvellement Durable <